Bitcoin : une inflation à 10 %

Depuis la crise sanitaire mondiale liée au Covid-19, la planète entière est touchée par une inflation sans précédent avec un taux atteignant les 10 %. Longtemps ignorées, les conséquences des impressions monétaires massives des banques centrales pour faire face à cette pandémie se font désormais ressentir des deux côtés de l’Atlantique, mais surtout en occident. Pendant ce temps, le bitcoin (btc), une crypto considérée à raison comme déflationniste, réussit à garder une forme exceptionnelle. Alors, le bitcoin, et plus globalement les cryptomonnaies sont-elles vraiment un bon moyen pour lutter contre l’inflation ? Nous tenterons de répondre à cette question et plus encore dans les lignes suivantes.

L’inflation, c’est quoi exactement ?

L’inflation est le terme utilisé en économie pour faire référence à une hausse globale des prix des biens et des services à la consommation dans une année glissante. C’est notamment le cas lorsque le cours des devises comme le dollar et l’euro en circulation chute et perd leurs valeurs.

En général, l’inflation modérée est bénéfique pour l’économie, car elle incite les gens à consommer encore plus, même à des prix un peu plus chers. Cependant, cette hausse de prix peut vite devenir incontrôlable et engendrer un taux d’inflation record si elle se produit durant une crise économique, exactement comme celle que nous vivons actuellement. L’inflation est mesurée en prenant en compte l’ensemble du prix des produits et des services consommés par chaque ménage, surtout :

  • Le prix des produits à usage courant (produits alimentaires, carburant, journaux) ;
  • Le prix des produits durables (vêtements, appareils électroménagers) ;
  • Les prix de service (assurances, loyers, etc.).

Depuis le début de l’année, la plupart des pays du monde font face à une inflation record avec un taux de 9 % aux États-Unis et dans la zone euro en mai dernier. Seulement, ce taux d’inflation est encore pire au Royaume-Uni avec un taux de plus de 10 %, en raison d’une forte baisse de valeur de la livre sterling. Pour éviter que cela ne dégénère, la Banque d’Angleterre devra sans doute augmenter ses taux directeurs. C’est en tout cas ce que la Banque centrale européenne et la Réserve fédérale américaine (Fed) ont fait pour tenter de freiner cette inflation.

Il faut dire que ces hausses de taux ne semblent pas avoir d’effet sur le BTC ou bitcoin et ses 21 millions d’unités. À l’inverse, le cours de la crypto monnaie, en l’occurrence le bitcoin, est même remonté jusqu’à 24 000 dollars l’unité.

Quelles sont les raisons de cette inflation ?

Compte tenu des événements survenus dans le monde durant ces deux dernières années, il est difficile de dire avec précision la cause exacte de cette hausse des prix et donc de cette inflation. Toutefois, certains économistes s’accordent à dire que le système monétaire actuel et l’agissement de la Banque Centrale Européenne (BCE), en ordonnant l’impression massive de monnaie, sont les principales causes de l’inflation actuelle. Il y a également ceux qui pensent que la BCE n’est pas la seule responsable de cette hausse de prix et estiment que le blocage engendré par la guerre en Ukraine en est l’origine principale.

Est-ce que le bitcoin permet de lutter contre l’inflation ?

Pièces de monnaie bitcoin sur le graphique commercial

Les fervents défenseurs de la crypto monnaie comme le bitcoin ou BTC avancent que l’utilisation de monnaie virtuelle permettrait de minimiser les risques d’inflation dans le monde. De plus, le système des cryptomonnaies permettrait de limiter les erreurs des gouvernements et des banques centrales puisqu’elles sont décentralisées.

Par ailleurs, les bitcoins ne peuvent pas être fabriqués à volonté, contrairement aux monnaies classiques, car leur émission est contrôlée par un code informatique. D’ailleurs, les bitcoins sont considérés par beaucoup d’utilisateurs comme de l’or numérique, en référence à l’or pur dont le cours résiste parfaitement à l’inflation. Aussi, les bitcoins (comme l’or) sont donc des réserves d’actifs de valeur qui résistent à l’épreuve du temps, car ils n’ont aucun lien avec d’autres actifs.

Cependant, il est encore trop tôt de dire que le bitcoin est un parapluie efficace contre l’inflation parce que le nombre d’utilisateurs reste encore assez faible. Il faut au mois atteindre un milliard de portefeuilles contenant des bitcoins, mais pour cela, il y a encore du chemin à faire. Aujourd’hui, le nombre de portefeuilles contenant du bitcoin ou un autre type de crypto monnaie n’est que d’environ 200 millions. 

L’inflation est-elle bénéfique pour un utilisateur de bitcoin ?

Pour un utilisateur invétéré, le bitcoin paraît comme un moyen plus avantageux pour faire fructifier un investissement sur le long terme. Par rapport aux devises fiduciaires comme les dollars ou les euros qui ne sont pas à l’abri d’un taux d’inflation élevé, le bitcoin garde sa valeur au fil du temps. En plus, même si la dynamique du marché du bitcoin et des cryptomonnaies en général est assez complexe, certaines de leurs caractéristiques leur permettent de faire face à l’inflation, à savoir :

  • Les éventuelles décisions gouvernementales telles que l’ajustement des taux d’intérêt ou l’impression de monnaies en masse n’ont aucun impact sur les cryptos monnaies, en particulier les bitcoins ;
  • Le bitcoin est préservé contre l’inflation du fait de sa rareté. À l’heure actuelle, environ 19 millions de bitcoins sont en circulation, et la limite du minage de bitcoin est plafonnée à 21 millions. En traitant de nouveaux blocs, les mineurs peuvent créer 6,25 bitcoins toutes les dix minutes.

Selon les économistes, il n’y a pas encore assez de preuves pour dire que les cryptomonnaies comme le bitcoin est un bouclier capable de résister à l’inflation. Bien que son cours soit plus stable que les dollars ou euros, le bitcoin ne permet pas encore de réaliser des transactions à proprement parler.

Laisser un commentaire